Semaine 7: Du 3 au 9 novembre

Lundi: C’est la rentrée pour la petite. J’avais peur que la reprise soit difficile mais ça ne se passe pas trop mal, de toute façon c’est la maman qui la gère ce matin. Une fois la petite emmenée à l’école je suis en temps libre. Je reçois un message de C. qui me dit qu’elle a du temps libre de 11h30 à 14h30, du coup je lui propose de venir manger à la maison. Je nous prépare des nouilles sautées au poulet. Après le déjeuner C. reste un peu à la maison et on continue à chercher un logement sur Dublin pour l’année prochaine mais ce n’est pas simple car c’est assez cher… Une fois C. rentrée chez elle, la maman m’annonce qu’elle se charge de récupérer la petite. Elle s’en occupe également tout l’après-midi du coup je n’ai pas grand-chose à faire. Je profite de mon temps libre pour commencer à écrire les cartes postales que j’avais achetées à Londres vendredi soir. Je descends dîner avec la petite et la maman. La petite est fatiguée et elle n’arrête pas de pleurnicher. Je ne sais pas comment sa mère fait pour tenir quand elle est comme ça car après cinq minutes passées avec elle j’ai déjà mal à la tête… Après le repas la maman me dit qu’elle n’a pas besoin de moi et je monte dans ma chambre pour échapper aux cris incessants de la petite… Je fais rapidement un skype avec ma maman puis je regarde un épisode de CSI Manhattant et je lis un peu avant d’aller me coucher.

Mardi: Ce matin c’est de nouveau la maman qui gère la petite ce qui n’est pas pour me déplaire car elle n’est pas de très bonne humeur… Cela s’arrange après le petit-déjeuner. La maman se charge de l’emmener à l’école. Comme elle m’a donnée de l’argent pour faire les courses afin que je puisse cuisiner, je décide d’y aller avec C. Les courses terminées j’invite C. à déjeuner à la maison. Cette fois on  a du temps libre jusqu’à 16h, du coup après le repas je décide de faire des oeufs au lait. Après ça je monte avec C. dans ma chambre et on reste un moment à bavarder avant que cette dernière ne doive rentrer chez elle. Le soir la petite est surexcitée car on doit aller au feu d’artifice de la Bonfire night (je vais faire un article dessus très prochainement). Au début la maman avait peur que ça soit annulé car il pleut beaucoup mais la pluie se calme et le feu d’artifice est maintenu. Durant le repas la petite est très agitée, elle ne tient pas en place. En dessert on teste les oeufs au lait qui sont très appréciés par la maman et la grand-mère de la petite qui est venue dîner à la maison. Après le dîner on se rend donc au feu d’artifice qui a lieu dans l’une des écoles du quartier. La petite y retrouve plusieurs de ses amis. Vu qu’il reste un peu de temps la petite fait un tour du manège qui a été installé dans la cour spécialement pour l’occasion. On se dirige ensuite dans le champ où vas être tiré le feu d’artifice. Il est très beau par contre je suis contente que ça se finisse par ce que j’ai les pieds gelées, le pantalon trempé et 10 cm de boue sous les chaussures. La maman me dit que je peux rentrer si je veux car la petite joue avec des amis et qu’elle veut encore faire du manège. Comme il commence à pleuvoir et que je commence à avoir vraiment froid (il va falloir que j’investisse dans un manteau chaud rapidement!) j’accepte avec plaisir. La petite et la maman rentre un quart d’heure plus tard. La maman va tout de suite coucher la petite car il est déjà 20h30 et habituellement la petite est couchée depuis plus d’une heure. Une fois la petite couchée je discute un peu avec la maman avant de monter me poser dans ma chambre. Je ne lis pas très longtemps car je suis vraiment fatiguée et je ne tarde pas à me coucher.

Mercredi: Ce matin je reprends mes cours d’anglais et évidemment c’est ce jour-là que la petite et la maman mettent du temps à descendre. A 8h15 voyant qu’elles ne sont toujours pas là je décide d’aller prendre mon petit-déjeuner toute seule car je ne veux pas être en retard surtout que C. doit passer me prendre en voiture. Il est 8h25 quand elles finissent enfin par descendre. Je prépare rapidement le déjeuner de la petite qui se montre vraiment difficile en ce moment… Il est 8h50 quand on part enfin et C. m’attends déjà devant l’école de la petite. On file à notre école. Les cours d’anglais se passe bien. Je n’ai pas de réelles difficultés de compréhension même lorsque l’on doit écouter des descriptions de villes alors qu’il y a différents accents. Après les cours C. me dépose chez moi. Durant mon temps libre je fais un peu de rangement et deux lessives. A 14h45 je rejoins C. devant l’école de la petite. Elle doit récupérer l’un des enfants dont elle s’occupe et ensuite on doit attendre ma famille d’accueil car la petite est invitée à jouer chez C. On y passe tout l’après-midi et il est près de 18h quand on rentre à la maison. Comme la maman a du aller chercher la fille d’une de ses amis à une activité extra-scolaire je rentre seule avec la petite. Une fois à la maison on retrouve la maman et la fille qu’elle a du aller chercher qui se trouve être une des amies de la petite. Du coup je me retrouve à devoir surveiller deux gamines surexcitées. Je dois modérer la petite quand elle décide de se lancer dans un atelier peinture alors que sa copine part d’ici dix minutes et que c’est presque l’heure de se coucher. Heureusement la maman redescend vite et elle prend le relais. A peine la copine de la petite repartie, c’est le plombier qui passe à la maison (pas le même que la dernière fois) pour voir ce qui ne va pas dans la salle de bain (ca fait un mois que le robinet d’eau chaude est bloqué et qu’a cause de ça il faut couper le chauffe-eau, et on ne pas non plus utilisé le lavabo car le siphon est bloqué…). Une fois le plombier parti la maman couche la petite et j’en profite pour me doucher et dîner avant de monter dans ma chambre. Avant de me coucher j’arrive à écrire, regarder un épisode de CSI et lire un peu je suis assez fière de moi pour le coup.

Jeudi: Ce matin c’est à moi de gérer la petite pour le petit-déjeuner et ce n’est pas évident car elle a eu des nouveaux feutres et elle n’a qu’une idée en tête: les essayer. Je réussi quand même à la convaincre de manger avant de dessiner par contre elle refuse de se coiffer (heureusement elle est déjà habillée) et même lorsque sa maman descend elle continue ses dessins, du coup elle est évidemment en retard à l’école (ça n’était pas arrivé depuis le début de la semaine, trois jours à l’heure c’était un exploit!). Une fois la petite à l’école je me retrouve seule à la maison car la maman est absente pour la journée. Je profite de mon temps libre pour faire des trucs qui traînent depuis un moment mais que je repousser toujours au lendemain). L’après-midi je vais chercher la petite à l’école. La maman m’a dit que comme elle était fatiguée en ce moment elle l’autorisait à regarder des DVD en mangeant du pop-corn. Cela m’arrange car en ce moment elle est vraiment impossible et je n’ai pas envie de l’entendre pleurnicher à tout bout de champ. D’ailleurs j’en profite pour cuisiner et je me lance dans la préparation d’un gratin dauphinois. La maman nous rejoint pour le dîner et exploit la petite adore le gratin! Elle veut même que j’en fasse tous les soirs! C’est bien la première fois qu’elle aime un plat que je cuisine habituellement elle râle quand elle voit que c’est moi qui prépare les repas et elle mange à peine deux bouchées de son assiette… Après le dîner la maman a rendez-vous avec la maîtresse de la petite du coup c’est moi qui doit me charger du coucher de la petite. J’ai un peu peur qu’elle ne me fasse une crise mais finalement tout se passe bien et c’est même elle qui demande à aller au lit! (C’est la soirée des exploits!). La maman rentre dix minutes après que la petite soit couchée et elle semble surprise que tout soit calme à la maison. On discute un peu et je monte dans ma chambre pour regarder un épisode de CSI et lire un peu.

Vendredi: Ce matin la maman et la petite descendent à 8h25 alors que je les attends depuis 7h45. La maman me demande de faire déjeuner la petite et de l’habiller sauf que cette dernière n’est pas d »accord. Si elle prend son petit-déjeuner sans broncher dès que je lui demande de s’habiller elle part en courant voir sa mère alors qu’on est en retard. Sa mère redescend et l’habille et la coiffe et on part pour l’école où elle arrive de justesse. Sur le chemin du retour à la maison la maman me demande de trouver une solution pour que la petite soit prête à l’heure le matin et là je l’ai un peu mauvaise parce que tout les matins je suis prête à 7h45 tapantes alors que la maman et la petite ne descendent jamais avant 8h voire même 8h15. C’est à elle de faire descendre la petite plus tôt le matin! Car moi quand je suis seule avec elle je la fait descendre à 8h et à 8h30 elle est prête et elle a même le temps de jouer avant de partir pour l’école. Je suis tellement surprise quand elle me dit ça que je ne trouve rien à répondre et en arrivant je monte directement dans ma chambre ou je passe la matinée. Le midi la maman m’annonce qu’elle a rendez-vous à l’hôpital pour voir son médecin. Elle m’explique que je dois récupérer la petite à l’école et qu’a 16h30 sa grand-mère vient la chercher car elle dort chez cette dernière. L’après-midi je vais donc chercher la petite qui n’a pas l’air vraiment ravie de me voir. Une fois à la maison elle s’installe pour dessiner devant les dessins animés. Comme prévu sa grand-mère vient à la chercher à 16h30. Du coup je me prépare car le soir je dois sortir avec C. Je rejoins cette dernière vers 19h et on va à Kingston. On va dîner au pub. Au moment de partir on croise E. l’autre au pair avec qui on discute un peu avant de partir et de rentrer sur Worcester Park. Dans le bus je reçois un message de la maman qui m’annonce qu’elle doit passer la nuit à l’hôpital. Elle m’explique que demain matin la grand-mère me ramène la petite à 9h30 et qu’a 9h45 une de ses amies passe prendre la petite pour s’en occuper la journée. Je suis un peu dépitée car j’avais prévu de profiter du week-end pour dormir car je suis crevée en ce moment mais bon je me rattraperai dimanche…

Samedi: Je suis levée à 9h, pour attendre la petite à 9h30. Elles arrivent à 9h40. La mamie reste avec moi pour attendre l’amie de la maman qui arrive 5 minutes plus tard. A 11h je rejoins C. et on file sur Wimbledon ou on fait un tour a CEX avant d’aller au ciné pour voir The Maze Runner. Le film est excellent (article à venir!). En sortant du cinéma je reçois un message de la maman qui m’annonce qu’elle doit rester à l’hôpital jusqu’à lundi. Elle m’explique que cette nuit la petite reste dormir chez une copine et qu’elle revient demain matin à 10h (je peux définitivement faire une croix sur ma grasse matinée) et que je dois la garder toute la journée. Cela ne me plait pas vraiment. Non pas que je crache sur le travail, mais en ce moment la petite est infernale et elle m’épuise nerveusement. J’attends les week-end avec impatience pour enfin pouvoir me reposer et échapper à ses cris incessants alors apprendre que mon week-end est écourté et que je vais devoir l’avoir toute une journée ne ravit pas. J’espère vraiment que la petite ne va pas me faire de difficulté demain. De toute façon c’est la dernière fois que j’accepte ce genre de situation car selon le contrat d’au pair en UK je suis dans l’obligation d’avoir deux jours de repos par semaine et vu le comportement de la petite ces derniers temps ce n’est pas du luxe! Je sais que j’ai pas mal de temps libre quand elle est à l’école mais pour le peu qu’elle est à la maison elle est infernale. Je suis pourtant habituée à garder des enfants difficile mais là je n’en peux plus. Elle me fatigue nerveusement et s’en est arrivé à un tel point que j’angoisse à l’idée de la garder demain. C’est la première fois que j’angoisse à l’idée de garder un enfant… Enfin bref! Après le cinéma on fait un peu de lèche-vitrine avec C. puis on retourne sur Worcester Park. Je dois aller faire des courses car le frigo est vide (ce n’était pas prévu et je dois régler les courses avec ma paye, alors j’espère que la maman va me rembourses car je n’ai pas du tout l’intention de payer les repas de la petite, surtout qu’un quart de ma paye y est passé alors que j’essaye de mettre de l’argent de côté). Après les courses on va se poser un peu au Costa puis on rentre dans nos familles car ce soir C. doit babysitter. Une fois à la maison je fais un Skype avec ma mère. Je lui raconte ce qui s’est passé vendredi matin et je lui parle du comportement de la petite et de la journée de demain. Elle me dit que ce n’est pas normal et que si ça se reproduit je dois contacter l’agence pour trouver une solution. Je n’ai pas envie de poser de problème à la maman car en dehors de tout ça elle est vraiment sympa mais je ne pourrais pas supporter ce genre de week-end et le comportement de la petite à qui elle laisse tout passer, encore très longtemps…

Dimanche: Comme prévu je me lève pour attendre la petite qui arrive vers 10h. Mais quand elle voit que sa mère n’est pas là elle se met à pleurer. L’amie de sa maman qui l’a ramenée essaye de la consoler et fini par lui proposer de revenir passer la journée chez elle pour jouer avec ses enfants. La petite accepte et l’amie de la maman me dit qu’elle me la ramène vers 18h. Du coup je suis libre pour la journée. C. vient donc à la maison. On décide de regarder un film (Colombiana) avant de manger. A l’heure du repas je reçois un message de la maman qui me dit qu’en fait la petite sera de retour à 16h15 et que sa tante vient passer la soirée et la nuit à la maison pour s’occuper de la petite. Après le déjeuner je vais au Costa avec C. et on y reste un moment à discuter de tout et de rien (surtout du serveur très mignon qui y travaille le week-end) avant d’aller faire deux trois courses et de rentrer chacune chez soi. La petite rentre à 16h30. Elle fait une nouvelle crise de larmes mais j’arrive rapidement à la calmer. Elle veut regarder Peppa Pig pour se changer les idées et j’accepte. Sa tante arrive une demi-heure plus tard. Je prépare le dîner puis la tante me dit qu’elle n’a plus besoin de moi du coup je peux monter dans ma chambre pour regarder un épisode de CSI, lire et écrire un peu. Au final la journée à été beaucoup plus calme que ce que j’avais prévu et cela n’ai pas pour me déplaire car je suis vraiment fatiguée ces derniers temps…