Poppies day

2733824547

Hello everyone!

Dans cet article je vais parler du Poppies Day! J’avais déjà abordé le sujet dans l’article de la semaine 5 mais je vais revenir de façon un peu plus détaillé car c’est un événement assez important en Angleterre.

En effet, à partir de la mi-octobre on peut voir beaucoup de gens arboré fièrement un coquelicot sur leur veste (si vous avez l’occasion de voir des émissions anglaises regardez bien et vous verrez la plupart des présentateurs ou personnalités avec ce fameux coquelicot). Il y a aussi beaucoup de faux coquelicots plantés ou accrochés un peu partout dans les villes et notamment autour de la tour de Londres. Ces fameux coquelicots sont vendues dans les rues pour les bénévoles afin de récolter des fonds pour les soldats blessés au combat. C’est quelque chose que les anglais prennent très à coeur, que ce soit les jeunes ou les personnes âgées.

Ma prof d’anglais nous a également expliqués qu’une commémoration aurait lieu dans les jours à venir en l’honneur de tous les soldats tués que ce soit actuellement ou lors des grandes guerres. (D’après ce que j’ai compris c’est le 11 novembre ou du moins c’en est l’équivalent). Malheureusement je n’ai pas pu acheté le mien car j’étais à cours d’argent mais je vais voir si je ne peux pas me rattraper ce week-end…

Dans le prochain article je parlerais de la Bonfire night qui est un autre événement majeur ici et qui a eu lieu le 5 novembre!

See you soon!

Semaine 4: Du 13 au 19 Octobre

Lundi: Ce matin la maman a un peu changé les habitudes de la petite. Elle l’habille et la coiffe avant le petit déjeuner et personnellement je trouve que c’est super car elle est prête dans les temps et on n’est pas en retard à l’école! Je ne fais pas grand chose de mon temps libre. J’en profite juste pour faire un Skype avec ma mère et lui parler un peu de mes idées concernant les études en Irlande. L’après-midi je vois rapidement Camille devant l’école puis je vais chercher la petite. Devant sa classe je retrouve la maman du coup on rentre toutes les trois. Une fois à la maison je n’ai pas grand chose à faire surtout que la petite ne veut pas que je m’occupe d’elle. On fini quand même par faire un jeu de société avant le dîner. Après manger la maman me dit qu’elle n’a pas besoin de moi et que je peux faire ce que je veux. Du coup j’en profite pour écrire et lire avant d’aller dormir.

Mardi: Ce matin la petite est de bonne humeur car l’Ipad est de retour. J’avais peur que cela ne me complique les choses mais pas du tout! Elle fait tout ce que je lui dit et me demande même de la coiffer! Du coup on est prête largement à l’heure! Comme elle est très gentille et qu’on a du temps je l’autorise à regarder encore un peu l’Ipad. Elle m’obéit quand je lui dit que c’est le moment de partir à l’école et je commence à me dire que c’est une matinée parfaite sauf que d’un coup elle change de comportement. D’abord elle ne veut pas mettre le pull pour l’école parce que ce n’est pas le neuf, ensuite elle veut mettre son petit manteau alors qu’il fait plutôt frais dehors… Je fini par la laisser mettre son petit manteau et là elle se met à pleurer parce qu’il n’y a plus la ceinture dessus. Sauf que là je commence à en avoir marre en plus maintenant on est en retard du coup je lui dit qu’elle n’en a pas besoin et qu’on part pour l’école. Et évidemmment vu qu’on est en retard de presque 10 minutes tous les autres sont déjà en classe. Une fois la petite à l’école je repasse rapidement à la maison pour finir de me préparer avant de rejoindre C. On récupère les papiers pour s’enregistrer chez le General Practioner (ou médecin mais j’en parlerais plus en détail dans un article sur le système de santé en Angleterre), on va se poser un peu dans un Costa puis on décide d’aller chez moi pour continuer nos recherches sur l’université en Irlande. Et ce qu’on découvre nous donne encore plus envie d’y aller! On passe tellement de temps dans nos recherches que C. fini par rester manger avant de rentrer dans sa famille pour aller chercher l’une des petites dont elle s’occupe à l’école. De mon côté je fais la même chose et je vais récupérer la petite. J’avais un peu peur qu’elle refuse de venir avec moi vu que le matin on ne s’était pas quitté en très bon terme mais au final elle est de bonne humeur. L’après-midi et la soirée se passe sans problème, elle dessine, fait ses devoirs, m’aide à garnir les pizzas pour le dîner, mange tranquillement (et sans l’Ipad pour une fois!). Après le dîner on s’amuse à faire des dessins pour Halloween puis vers 18h sa mère qui jusque là se reposait car elle ne se sentait pas très bien descend et me dit qu’elle prend le relais du coup je monte dans ma chambre et j’en profite pour traîner sur Twitter avant de regarder quelques vidéos et lire un peu avant d’aller me coucher.

Mercredi: Ce matin il n’y a pas de problème particulier avec la petite vu que c’est sa mère qui s’occupe d’elle. On est même prête largement à l’heure ce qui m’arrange sachant que le mercredi j’ai cours de langue et que C. passe me prendre à 8h50 pour qu’on y aille ensemble. D’ailleurs pour une fois on est en avance à l’école! Après les cours je me rends chez C. et on continue nos recherches concernant l’Irlande. On en profite aussi pour réserver nos billets ID bus pour les vacances de Noël du coup c’est officiel je rentre en France le 20 décembre! (Et normalement je repars vers le 2 janvier). A midi j’accompagne C. quand elle va chercher une des petites dont elle s’occupe puis je rentre chez moi. A 14h45 je retrouve C. devant l’école car elle va chercher un autre des enfants qu’elle garde. On discute un peu puis je vais chercher la petite. Elle prend un snack devant l’Ipad puis à 16h20 sa mère l’emmène chez le dentiste du coup j’ai un peu de temps libre. Quand elle rentre la petite décide de faire de la peinture spéciale pour décorer les fenêtres. Elle s’en met partout mais au moins ça change de l’Ipad et elle ne grogne pas. Pour le dîner c’est un peu plus compliqué car elle déclare qu’elle n’aime pas le saumon ni la purée de pomme de terre/carotte/rutabaga alors que selon sa mère d’habitude elle aime ça… Mais bon elle fini quand même par manger. Après le dîner sa mère descends ce qui veut dire que ma journée est finie et que je peux faire ce que je veux. Du coup je monte dans ma chambre et j’essaie d’écrire un peu avant de lire et de me coucher.

Jeudi: Ce matin c’est moi qui m’occupe de la petite. Au début tout se passe bien, elle est même super contente car l’après-midi un de ses amis doit venir à la maison. Mais au moment de s’habiller les choses se compliquent car pendant cinq bonnes minutes et sans que je sache pourquoi elle refuse de s’habiller. Elle fini malgré tout par venir et on réussi à être prête à l’heure. Je la dépose à l’école à l’heure (deux jours d’affilés c’est un exploit!) puis je rentre à la maison. A 11h30 je rejoins C. et on va se poser dans un Costa. Je passe ensuite chez elle pour l’aider à réparer son ordinateur. Je rentre peu avant l’heure de sortie de l’école. La maman me dit qu’elle se charge de récupérer la petite car un de ses copains doit venir à la maison cet après-midi. Du coup la maman a encore du travail a faire à rentrer je me retrouve avec deux diables enfants surexcités à garder. Ca court partout, ca crie, ca saute, ca escalade les meubles… J’ai peur qu’il y en ait qui finisse par se faire mal mais non. La maman redescends pour s’occuper du dîner car le copain de la petite à pas mal d’allergie alimentaire du coup elle préfère s’en charger elle-même. Quand elle voit l’état de surexcitation qui règne dans le salon elle décide d’organiser un atelier dessin pour calmer un peu les choses avant le dîner. Le repas se déroule dans un calme relatif. Enfin, le copain de la petite reste sagement manger à table mais la petite, elle, ne reste pas assise plus de cinq minutes. Elle n’arrête pas d’aller et venir pour montrer comment elle saute, comment elle fait la roue,… Ca doit commencer à agacer un peu sa mère qui fini par la ramener de force à table pour qu’elle finisse de manger. Le dîner est à peine terminé que la maman du copain arrive pour le récupérer et l’emmener à son cours de natation. Je me dis qu’une fois parti la maison va retrouver un peu de calme sauf que la maman me demande de donner le bain à la petite. Au début ça ne me pose pas de problème mais sans que je sache pourquoi la petite a décidé d’être une peste. Elle n’écoute pas ce que je dis, arrose toute la salle de bain, refuse de se laver parce qu’elle veut sa mère. Cette dernière fini par arriver et prendre le relais. Heureusement parce que j’étais à deux doigts d’exploser. En temps normal un enfant aurait fait la moitié de ce que la petite à fait je l’aurais lavé et sorti du bain avant de lui faire nettoyer la salle de bain et de le punir sauf qu’en Angleterre ça ne marche pas comme ça… D’ailleurs la maman n’a rien dit quand elle a vu l’état de la salle de bain. Elle s’est occupé de la petite et l’a même autorisé à regarder la télé avant d’aller dormir. Par contre elle a senti que j’étais tendue du coup elle est venu me voir pour me parler et savoir ce qui n’allait pas. Je lui ait expliqué ce qui s’était passé dans la salle de bain et que j’avais du mal à laisser passer ce genre de chose. Elle m’a dit que la petite était fatiguée et que dans ces cas-là il faut essayer de la distraire. J’ai bien essayé de le faire mais le seul résultat que j’ai obtenu c’est qu’elle se mette à crier… Et puis je continue à penser qu’un enfant à besoin de limites. S’il fait n’importe quoi et qu’il va trop loin on ne doit pas l’amadouer en faisant quelque chose qu’il aime mais on doit le punir sinon il risque de recommencer. Et personnellement je me passerais volontiers d’une deuxième soirée comme celle-ci… Du coup je suis allé dans ma chambre pour me détendre un peu sauf que je crois que ce n’était pas mon jour puisque Internet ne fonctionnait pas. Moi qui avait besoin de faire un Skype avec ma mère c’était loupé. Ca m’a agacé un peu plus alors pour me calmer j’ai décidé d’écouter de la musique en lisant avant d’aller dormir.

Vendredi: Ce matin la petite est adorable. Je ne sais pas si elle est lunatique ou si c’est pour se rattraper de la veille mais elle écoute tout ce que je lui dit, se laisse coiffer et demande même à ce que je lui lise une histoire alors que d’habitude elle refuse que ça soit moi qui le fasse. Une fois la petite à l’école je rentre à la maison. Comme Internet fonctionne de façon aléatoire j’essaye de m’avancer dans les fictions que j’écris mais au final je me retrouve à en relire une depuis le début ce qui fait que je n’ai pas écrit beaucoup. L’après-midi la soeur de la maman vient à la maison, au début je devais aller chercher la petite avec elle mais comme la maman est rentrée plus tôt que prévu elles y vont toutes les deux. Une fois la petite rentrée je passe un peu de temps avec elle et la soeur de sa mère. Puis cette dernière l’emmène chez sa grand-mère pour la nuit du coup je suis en week-end à 16h et je ne vais pas m’en plaindre! J’en profite pour aller poster la carte d’anniversaire de ma grand-mère avant de rentrer et de découvrir qu’Internet fonctionne de nouveau mais de façon très aléatoire. Je réussi quand même à faire un Skype avec ma mère. Le soir la maman m’annonce qu’elle doit passer des examens à l’hôpital le lendemain et qu’elle y passera la peut-être la nuit. Comme elle ne sait pas à quelle heure elle doit à partir elle me demande d’être prête pour 10h au cas où elle serait partie quand sa mère raménerait la petite… (Du coup je peux oublier ma grasse matinée du samedi matin…). Elle m’explique que si elle reste à l’hôpital je devrais m’occuper de la petite au moins jusqu’au dimanche midi. Je lui dit que ça ne me pose pas de problème (et je prie mentalement pour que ça soit le cas!). Après cela je monte dans ma chambre et je décide d’écrire et de lire un peu vu qu’Internet est de nouveau hors service…

Samedi: Je me lève à 9h sauf qu’au final j’aurais pu dormir encore puisque la maman n’est pas encore partie et qu’au final la petite va à l’escalade avec sa grand-mère et sa tante… La maman part finalement vers 11h, avant son départ elle me dit que la petite revient vers 12h30-13h00 et que du coup il faut que je lui prépare son repas. Sauf qu’a 14h30 elle n’est toujours pas rentrée car elle est restée jouer à la salle d’escalade du coup je décide de manger car j’attendais la petite pour prendre le déjeuner avec elle mais là j’ai trop faim… Je suis en plein milieu de mon repas (et de mon épisode de CSI Manhattan…) quand la petite rentre enfin… A 14h50! Et quand elle se rend compte que sa mère n’est pas à la maison elle se met à crier et à pleurer. Je fini par réussir à la calmer et le reste de l’après-midi se passe plutôt bien. Pour le dîner je fais une pizza (heureusement que je ne l’avais pas attendu pour le déjeuner car elle n’avait pas très faim et elle s’était contentée d’un snack…). Après le repas je l’autorise à regarder « Strictly Come Dancing » (l’équivalent anglais de « Danse avec les stars »). Sauf que ça la lasse rapidement et elle décide de faire des dessins. Elle commence même à faire la liste des gens qu’elle veut inviter à son anniversaire alors qu’il a lieu en juin… Et quand elle apprend que le mien à lieu en décembre elle veut que je fasse ma liste! Je lui explique que mes amis ne pourront pas venir en Angleterre mais elle tient absolument à le faire. Sauf que comme c’est l’heure d’aller au lit je lui dit qu’on verra ça demain. Je crains un peu l’heure du coucher surtout qu’elle commence à réclamer sa maman. Mais je réussi à la distraire en lui lisant une histoire et elle va au lit sans faire d’histoire. Une fois qu’elle est couchée je descends regarder le live show de X-Factor à la TV tout en discutant par SMS avec C. qui est parti à la mer avec sa famille d’accueil pour le week-end.

Dimanche: Décidément ce n’est pas ce week-end que je ferais une grasse matinée! La petite est debout à 7h30 et évidemment la première chose qu’elle me demande c’est sa maman. Je lui explique qu’elle n’est pas encore rentrée et qu’elle doit me téléphoner pour me dire quand est-ce qu’elle serait de retour. J’autorise la petite à regarder un peu l’Ipad avant d’aller prendre le petit-déjeuner. Jusqu’à 10h30 tout se passe bien. Mais elle me fait une première crise parce que je ne la coiffe pas comme elle veut. Le problème c’est qu’elle veut un truc super compliqué et que je ne suis pas très douée pour ça du coup je lui dit que ça n’ait pas possible et ça ne lui plait pas du tout. Elle va se rouler en boule dans un coin en criant. Sauf que j’en ai un peu marre de ces crises à répétitions à chaque fois qu’elle n’obtient pas ce qu’elle veut alors je décide de l’ignorer. Ca marche plutôt bien puisque cinq minutes plus tard c’est elle qui revient me voir en me demandant de la coiffer. Mais j’ai à peine le temps de commencer que le téléphone se met à sonner. C’est la maman qui m’annonce qu’elle doit rester une nuit de plus à l’hôpital et que du coup je suis seule avec la petite jusqu’au lendemain. Ce qui évidemment ne plait pas à la petite… Cependant elle se calme un peu quand sa maman lui annonce qu’elle a invitée sa meilleure copine a venir passé la journée avec elle à la maison et qu’elle devrait arrivée pour l’heure du déjeuner. Cela calme la petite. D’ailleurs quand elle raccroche elle se laisse coiffer sans broncher et elle saute partout tellement elle est surexcitée. A midi sa copine arrive. Au début tout se passe bien. Je prépare le repas pendant que les filles jouent, on mange tranquillement puis comme il fait beau je décide de les emmener au parc. Elles sont ravies. Mais après un quart d’heure passé au parc les choses se gâtent quand la petite décide jouer dans l’herbe. Sauf qu’il a plu la veille, que l’herbe est trempée et qu’elle et sa copine n’ont vraiment pas les chaussures adaptées pour ça (elles portent toutes les deux des petites ballerines, pas vraiment l’idéal pour jouer dans l’herbe trempée et boueuse, elles auraient eu des bottes d’accord mais là…).  Si sa copine m’obéit sans protester quand je leur dit de revenir sur le terrain de jeu, la petite elle décide de n’en faire qu’a sa tête et elle commence même à s’enfuir à l’autre bout du terrain. Mais je n’ai vraiment pas envie de lui courir après alors avec sa copine ont fait semblant de commencer à partir. En voyant ça la petite revient en courant et en pleurant. Elle veut rentrer à la maison. Vu son comportement je suis d’accord. Elle se calme un peu et décide de tenir le ballon que les filles avaient emmenés. Je la préviens que si elle joue avec sur le trottoir je lui confisque parce qu’ici les voitures roulent vite et c’est vraiment dangereux. Evidemment à peine sorti du parc elle se met à jouer avec le ballon sur le trottoir… Comme j’ai la trotinette dont elle ne veut plus et le sac contenant le goûter et les boissons je ne peux pas lui courir après pour lui reprendre mais sa copine m’aide à le récupérer et vient me le donner. Cela ne plait pas à la petite qui se met à faire la tête à sa copine. D’ailleurs elle lui dit qu’elle chose que je n’ai pas trop compris mais ça n’a pas l’air de plaire à sa copine. Du coup je me retrouve avec la petite qui refuse d’avancer parce que je ne suis pas gentille et que je ne fais pas ce qu’elle veut, et sa copine, vexée, qui court limite devant. Heureusement que elle, elle m’écoute quand je lui de nous attendre parce que la petite ne veut plus rentrer et à décidé de retourner au parc. Mais là je suis au bout. Je lui dit que soit elle nous suit soit on rentre sans elle. Je sais que ce n’est pas bien de faire du chantage mais là elle commence sérieusement à m’agacer… La petite fini par nous suivre et sur le chemin les deux filles recommence à se disputer. La petite frappe même sa copine. Je la préviens que si elle recommence j’appelle la mère de la copine pour qu’elle vienne la chercher, elle s’excuse mais la dispute continue quand même. Je me demande comment cette journée va se finir car il est à peine 14h. Une fois à la maison je préviens la petite que si elle continue à mal se comporter elle va aller se calmer toute seule dans sa chambre pendant 5 minutes. Je sais que ça ne fait pas du tout partie de l’éducation britannique mais là la petite est vraiment infecte et sa mère n’est pas là pour calmer le jeu alors il faut bien que je prennes les choses en main avant que ça ne vire au cauchemar. En tout cas la menace fait mouche puisqu’elle se calme aussitôt et comme par magie, 5 minutes plus tard elle et sa copine sont de nouveau les meilleures amies du monde. Le matin j’avais promis à la petite qu’elle pourrait regarder le DVD de High School Musical. Et pendant une vingtaine de minutes j’ai le droit à un calme relatif. Puis les filles finissent par décider de jouer en regardant le film du coup elles déménagent la moitié du salon dans la pièce télé. Et au final elles se sont lassées de High School Musical et elles ont de nouveau tout déménager dans la chambre de la petite cette fois… Une demi-heure plus tard la maman de la copine est venue la chercher et pour le coup ce n’est pas la petite qui fait une scène mais la copine! Elle fini par partir en pleurant et je me retrouve seule avec la petite qui veut regarder la suite de HSM (High School Musical pour les intimes) le temps que je prépare le dîner. Tout se passe plutôt bien mais après le dîner les choses se compliquent car la petite réclame sa maman. Je réussi à la calmer sauf que sa grand-mère l’appelle. Je sais qu’elle voulait bien faire mais à cause de ça la petite se remet à réclamer sa maman. Heureusement j’arrive rapidement à la consoler. Vient l’heure du coucher que je redoute un peu mais au final comme la veille ça se passe bien. Seulement une fois la petite couchée je craque un peu. Ces deux derniers jours ont été un peu fatiguant et la petite avait mis mes nerfs à rude épreuves. En plus de ça internet fonctionne de nouveau de fonction aléatoire et du coup je n’arrive pas à faire de Skype avec ma maman ou mon meilleur ami. Je décide de regarder les résultats de X Factor pour me changer les idées. Durant l’émission j’arrive à faire un Skype de trois minutes avec ma maman avant qu’on soit coupées. Elle a senti que ça n’allait vraiment pas et comme Skype ne veut pas se relancer elle me téléphone depuis la France pour me réconforter! Son appel me fait du bien même si j’ai eu un petit coup de blues en raccrochant car elle me manque et que je ne vais pas la revoir avant deux mois… Après son appel je remonte dans ma chambre. Je décide d’écrire un peu et là, gros point positif, l’inspiration est revenue! Alors que ces derniers temps je n’avançais que ligne par ligne là j’écris un bon tiers de chapitre en 1h30! Du coup je me couche de bien meilleur humeur, en attendant malgré tout le retour de la maman avec impatience et en me disant que je ne suis pas sûre que je pourrais assumer un deuxième week-end comme celui-là…